Connexion
Vous avez crédits

Pour un tourisme de proximité diffus

Publié le 24/04/20 à 12:11 dans Vos contributions

village perche mirmande drome 600x600


Identifiée comme la première vallée méditerranéenne pour les visiteurs arrivants du nord de la France, la vallée de la Drôme offre de nombreux attraits environnementaux, possibilités de pratiques de pleine nature et structures d’accueils. Elle est fréquentée principalement lors des mois d’été par un public venant du nord de l’Europe cherchant chaleur et baignade. Elle est méconnue comme destination touristique par les amateurs de pratiques de pleine nature de qualités des bassins de populations de la région lyonnaise ou grenobloise voire parisienne. A partir de ces atouts naturels, de cette proximité, et des connexions de transport existantes comment générer un tourisme de qualité, diffus et d’arrière-saison valorisant ce terroir naturel, son histoire et les hommes qui y vivent ?

Car à défaut d’une prise en charge de l’orientation et de l’organisation du tourisme par les acteurs locaux, les attraits de notre région ne peuvent qu’attirer de puissants acteurs extérieures en recherche permanent de nouveau territoires à exploiter.

Créons une synergie des acteurs du tourisme de pleine nature appuyée par les communes, communautés de communes et BioVallée pour valoriser et proposer un tourisme d’arrière-saison diffus et de qualité.


Connectez-vous pour publier un commentaire

  • Lucie MAZOYER le 28/04/2020 à 11:47

    Bonjour, 

     

    je suis plus ou moins d'accord avec vous Manu,

    ayant travaillé dans un des OT du Diois, je constate effectivement que la majeure partie du tourisme "visible en OT" se situe l'été, entre mi-Juin, et mi-septembre. 

    Notre région est une destination de randonnée connue, et les OT du Diois par exemple, se rendent chaque année au Salon du Randonneur ou à d'autres manifestation autour du vélo ou du VTT pour promouvoir ce territoire dans ces domaines. Cela permet d'avoir du public d'avant et arrière saison, qui est "diffus" comme vous dites, car ce n'est pas un tourisme de masse. 

    Je ne pense pas que beaucoup d'hébergeur , hotels et gites, vivent grace à ce tourisme "diffus", mais certains , oui, en vivent. D'autre part, les camping acceuillent un public familial et plus agés entre avril et octobre, donc leur saison est plus longue. Lhiver, nous avons je pense un public de Grenoblois et Isérois qui apprécient la face sud du Vercors, donc le Diois et surement un peu le Crestois. Il faudrait se renseigner précisément sur la composition de ce "public d'hiver". 

    Je pense que les OT et acteurs locaux ont déjà beaucoup travaillé sur cette question, ayant bien conscience que la saison d'été était courte , et son économie fragile en période de "crise" comme cella-là. 

    N'oublions pas aussi, je pense, que l'absence de neige (naturellement) va petit à petit sonner le glas des petites stations du Vercors, ainsi que celui des activités de chiens de traineaux, qui pensent à la reconversion. 

    Bref, mon avis n'est pas aussi tranché. 

    Moi je ne cesse de penser que le Tourisme dans la vallée doit rester à l'image du territoire: conserver si possible le public familial d'été, mais gérer son impact au maximum (ressources en eau, déchets, traffic, .) développer encore la randonnée en hors-saison, et d'autres activités nouvelles.. Avant toute chose, le territoire à aussi besoin de nouveaux projets pour attirer un public qui normalement ne viendrait pas ici..

    J'ai souvent rêvé d'un centre sportif de haut niveau, qui puisse acceuillir des sportifs ayant besoin de repos, de ré-éducation, d'air de montagne, et de le conjuguer cet accueil très spécificque avec notre connaissance des plantes médicinales et du bien-etre.. C'est un rêve.. ;) 

    Lucie


  • REGNIER ANNE-CLAIRE le 26/04/2020 à 21:18

    Bonjour,

    Je ne saisis pas forcément ce que signifie un "tourisme d'arrière-saison diffus et de qualité"... 

    Ceci dit, je crois vraiment comme vous qu'en tant qu'acteur du tourisme dans la vallée de la Drôme, nous avons à faire un gros travail de créativité/innovation, appuyé et soutenu par les communes, comcom, département, Biovallée, OT etc, pour attirer des touristes/vacanciers pendant la saison creuse (ou arrière saison) en proposant des hébergements ouverts et des activités pratiquables en automne/hiver.

    Nous pourrions peut être ainsi compenser un partie de la terrrible perte de chiffre d'affaires de ce printemps/été...

    Anne-Claire - Gîte des Ayasses à Vaunaveys la Rochette

  • Le soin d'autrui, un « Care » Biovallée ?

    Dans notre malheur, un des bienfaits du Covid 19, aura été de mettre en valeur les personnes qu...

    Il y a 13 jours

    Création d'une source de financement des projets locaux

    Création d'une source de financement des projets locauxVoici une proposition de travail concerna...

    Il y a 23 jours

    Quand les mairies se chargent des achats groupés

    Service social (qui pourrait être créé par l'ESCDD) d'achats groupés (voiture, téléphone, c...

    Il y a 23 jours

    Serre collaborative

    Création d'une serre collaborative avec des ateliers qui permettrait de vendre des plants de lé...

    Il y a 45 jours